FRANCE POPULAIRE contre CASTE

epistolairement

Fichtre ! Vois comme la grande bourgeoisie s’arcboute sur ses privilèges

Il est offensif le nœud vipérin de cette caste

Lacérant de ses serres

La moindre aspiration au progrès social pour la France Populaire

Occupant jusqu’au dégueulis tout espace de contestation de ses ignominies

Nouant tous ses fouets aux fins d’estourbir la moindre velléité d’espérer une VIème République qui permettrait à l’ensemble des citoyens de participer à la concertation et aux décisions

Démocratie, Paula, ce mot dont cette caste barbouille ses discours pour mieux nous leurrer. Démocratie ! Oui ! De l’hégémonie financière : une caste, hors peuple, encensée par les valets corrompus de gouvernements successifs dont celui-ci qui a allègrement contribué à bousiller des milliers de vies

Et, de son ghetto, cette caste nous avertit de vents mauvais sifflant « maréchale me voilà ! » comme si celle-là était différente de Fillon (fustigé puis consacré par les siens) ou de Macron (porté par la grande finance), alors qu’ils brandissent tous même flambeau, étant de même engeance, celle des meneurs de jeu du capitalisme

On peut craindre un dénouement des plus merdiques pour la France Populaire. Cependant, en abandonnant toute mollesse et tergiversation oiseuse, il est possible de dessiller les yeux de la France Populaire sur cette superstition maléfique, cette trouille paralysante, laissant accroire qu’aucun mouvement politique ne pourra en améliorer le sort

Or, la France insoumise (et ses nombreux alliés) existe bel et bien, n’en déplaise aux frileux, aux atrabilaires, aux persifleurs feignant de la louer. Il serait fort dommageable pour l’avenir de notre pays, d’en bouder l’élan prometteur, de s’en détourner, de ne pas la promouvoir, d’en amoindrir ou éteindre la lumière

Et donc, ma chère Paula ?

C’est par la solidarité, la fraternité et le collectivisme que nous avons une chance d’ouvrir le chemin des possibles. Trois mots, trois valeurs puissantes impliquant une multitude de citoyens(nes) d’une généreuse clairvoyance, citoyens(nes) à part entière et non citoyens(nes) entièrement à part. En bref, La Démocratie doit devenir l’apanage de la France Populaire.

Bon ! Ce thé rouge le sers-tu maintenant ?

Françoise